Compteur Gazpar, le nouveau compteur de gaz intelligent

Élaboré par GRDF, le compteur Gazpar est un compteur de gaz naturel nouvelle génération. À l’instar de Linky pour l’électricité, Gazpar suscite des interrogations et demeure controversé. En quoi est-il différent des compteurs de gaz actuels ? Pourquoi provoque-t-il la défiance des consommateurs ?
Le déploiement du compteur communiquant Gazpar a debuter en 2016 et doit se terminer en 2022. L’utilisation de ce nouveau compteur permettra au client de mieux…
Le gestionnaire du réseau de gaz en France GRDF (Gaz Réseau Distribution France) procède actuellement et jusqu’en 2022 au remplacement des compteurs de gaz par…
Le déploiement du compteur Gazpar GRDF a débuté en 2016 et devrait s’achever d’ici à 2023. Cet appareil connecté remplacera progressivement tous les compteurs…
Déployé sur le territoire depuis 2017, le compteur communicant Gazpar devrait progressivement remplacer les anciens compteurs d’ici 2022. Son mode de…
Nouveau compteur communicant de GRDF, Gazpar est au gaz ce que Linky est à l’électricité, c’est-à-dire un élément essentiel des nouveaux smart grids (réseaux…
GRDF, gestionnaire du réseau de distribution de gaz naturel, a mis au point ces dernières années un nouveau compteur communicant, équivalent de Linky pour l’…

Développé par le gestionnaire du réseau de distribution de gaz naturel GRDF, le compteur Gazpar est un compteur de gaz naturel communicant. En cours de déploiement sur le territoire depuis 2017, il doit équiper tous les foyers français d’ici 2022.

Contrairement aux compteurs de gaz actuels, dont le relevé nécessite l’intervention d’un technicien ou d’un particulier, Gazpar est un appareil connecté, communiquant les données à distance. Envoyées par des ondes radio, les informations sont transmises deux fois par jour à un concentrateur, qui les renvoie au gestionnaire du réseau.

Depuis l’espace client du site GRDF, l’utilisateur peut consulter ce télé-relevé 24h/24, bénéficiant ainsi d’une vision précise de sa consommation, qu’il peut analyser et optimiser. Avec son autorisation, GRDF peut communiquer ces données à des fournisseurs d’énergie, afin de permettre au client de comparer leurs offres.

Comme Linky, le compteur Gazpar reste controversé. Le fait qu’il soit connecté suscite la défiance des consommateurs. Elle repose sur une double inquiétude :

  • la confidentialité des données ;

  • l’exposition aux champs électromagnétiques émis par l’appareil, potentiellement cancérigènes.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), qui a mené une étude sur ce dernier point, a conclu à une faible probabilité que les ondes électromagnétiques émises par Gazpar aient des effets sanitaires sur les utilisateurs.

Concernant la confidentialité des données, GRDF a conçu, sous le contrôle de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), un système de cryptage pour prévenir toute interception. De plus, ces données cryptées demeurent anonymes pendant leur transmission.