09 88 90 39 72
Profitez de nos offres partenaires
Compteur Linky & Gazpar > Les incidents sur les compteurs Linky de moins en moins nombreux

Les incidents sur les compteurs Linky de moins en moins nombreux

Article mis à jour le 13 août 2021

Selon Laurent Méric, porte-parole d’Enédis sur le développement du compteur Linky en Haute-Garonne, les incidents sur les compteurs « sont de moins en moins nombreux ».

En effet, le compteur est aujourd’hui mieux perçu, alors qu’il a suscité des inquiétudes sur le respect de la vie privée ou l’exposition aux champs électromagnétiques, qui se sont parfois traduites par des contentieux.

Les consommateurs saluent ainsi le suivi de la consommation en temps réel sur l’espace client en ligne, l’arrêt des factures de régularisation, les relevés à distance et les délais d’intervention plus courts. En revanche, ils s’inquiètent des problèmes de santé que les ondes du compteur pourraient provoquer, mais aussi de la collecte des données personnelles sans consentement au préalable. Sur ces deux points, Enedis a tenu à rassurer, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) ayant approuvé les méthodes de stockage et de transmission des données.

Un attrait renforcé par la crise

Par ailleurs, la crise sanitaire a renforcé l’attrait pour ce nouvel outil. « Les Français ont vu qu’on n’allait pas chez eux pour relever leurs compteurs, leur faire des mises en service, des augmentations de puissance, voire du dépannage… », a indiqué Marianne Laigneau, présidente d’Enedis. Linky permet effectivement des interventions à distance, à moindres coûts, et doit aussi permettre d’encourager les économies d’énergie avec une meilleure connaissance de la consommation individuelle.

De plus, la pandémie n’a pas ralenti le déploiement de Linky. Cinq ans après la pose du premier compteur intelligent, Enedis entame la dernière ligne droite. « 30 millions de compteurs communicants auront été installés le 16 janvier prochain. Nous sommes complètement en ligne avec notre objectif de terminer le déploiement de Linky en 2021, avec près de 35 millions de compteurs », a souligné la présidente. Près de 90 % des foyers français seront donc équipés à la fin de l’année et les poses se poursuivront ensuite au fil de l’eau.

Quant au tarif, Enedis est financé par le Turpe (Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité) payé par les consommateurs via leurs factures d’électricité. Le régulateur a annoncé récemment une probable augmentation de ce tarif avec « des hausses tarifaires moyennes de 1,57 % par an pour RTE et de 1,39 % par an pour Enedis, soit une hausse d’environ 15 euros de la facture annuelle d’un particulier à l’horizon 2024 ». C’est une hausse « très modérée », a estimé Marianne Laigneau. Les investissements futurs doivent permettre la transition écologique, avec l’essor des renouvelables et des véhicules électriques, « mais on a aussi conscience que le prix de l’électricité est un sujet sensible », a-t-elle ajouté.

Source: La Dépêche

09 88 90 39 72
Profitez de nos offres partenaires
Retour haut de page