Un conseiller disponible au
Compteur Linky & Gazpar > Le compteur Linky fait-il s’envoler le montant des factures d’électricité ?

Le compteur Linky fait-il s’envoler le montant des factures d’électricité ?

Article mis à jour le 11 juin 2021

Depuis son introduction en France, le compteur Linky rencontre un certain nombre de problèmes, dont la montée de la facture d’électricité. De nombreux consommateurs affirment, en effet, avoir subi une hausse. Selon Enedis, le gestionnaire du réseau d’électricité, ce problème concerne les foyers équipés de « disjoncteurs mal réglés ou anciens ».

Le contrat souscrit avec le fournisseur d’énergie n’est pas modifié

« Les compteurs Linky mesurent exactement la même énergie que les anciens compteurs, et ce de la même façon », explique Enedis. « Le contrat souscrit avec le fournisseur d’énergie, choisi par le client, n’est donc pas modifié par le remplacement du compteur », souligne l’entreprise. « La consommation est ce qu’elle est, elle ne change pas avec l’installation du compteur Linky », confirme, pour sa part, François Carlier, délégué général de Consommation, logement, cadre de vie (CLCV). « L’intérêt immédiat de Linky, c’est d’ailleurs que les factures portent sur ce qu’on consomme réellement, et non sur la consommation estimée », ajoute ce dernier.

Selon Enedis, cette méthode « réduit significativement les litiges dus à une absence ou à des erreurs de relevé ». Concrètement, le « système de signaux électriques » utilisé par Linky évite l’envoi de techniciens dans les logements pour pratiquer le relevé, ce qui permet des gains de productivité pour l’entreprise. « Si vous en êtes d’accord, les données sont transmises une fois par jour à votre fournisseur ou à un tiers de votre choix. Sinon, elles sont récupérées une fois par mois par votre fournisseur », explique l’énergéticien.

Les vieux disjoncteurs peuvent créer des situations de sous-comptage

La filiale d’EDF admet toutefois des hausses du montant dû, à consommation égale. « Il peut arriver que certains clients aient chez eux des disjoncteurs mal réglés ou anciens, qui ne jouent plus correctement leur rôle » avant l’installation du compteur Linky, convient la société. « Dans ce cas, un client peut – en toute bonne foi – consommer plus que la puissance souscrite dans son contrat », souligne-t-elle.

Par ailleurs, les défaillances de disjoncteurs ne sont pas propres à une génération de matériels, ni même à un constructeur particulier. « D’une manière générale, il a été observé que la probabilité de défaillance des disjoncteurs montait avec l’ancienneté du matériel », précise Enedis. Ainsi, « les vieux disjoncteurs peuvent créer des situations de sous-comptage », ajoute François Carlier.

Se tourner vers son fournisseur d’électricité

Devant une telle situation, la CLCV conseille de se tourner vers son fournisseur d’électricité. Pour les abonnés, il est possible d’analyser leurs données de consommation par mois, par jour ou par heure sur leurs comptes auprès de l’entreprise ou encore sur le compte proposé par leurs fournisseurs d’énergie.

Sources: Dossier familial / Sciencepost

Un conseiller disponible au
Retour haut de page